La quête d'une neuvième planète du Système solaire

9e_planete.jpg

La revue d'astronomie Ciel & Espace publie un dossier sur la recherche très active en ce moment d'une possible neuvième planète orbitant très loin du Soleil. Le comportement de certains objets de roches et de glaces des confins du Système solaire pourrait s'expliquer par la présence d'une planète du genre Neptune (1) : une petite Neptune de 5 à 10 masses terrestres.

Elle serait située actuellement de 1000 à 1200 unités astronomiques (2) du Soleil. Pour mémoire, Pluton, ancienne neuvième planète, est un astre de 2400 km de diamètre (moins que la Lune) tournant à environ 40 UA de notre Soleil.

La possible neuvième planète serait donc vraiment très lointaine.

Son orbite serait très elliptique et elle n'aurait pas toujours été si lointaine. Elle se serait formée dans le même secteur que les autres planètes gazeuses mais aurait été éjectée au loin par la partie de billard planétaire et gravitationnelle qui s'est jouée au début de l'histoire du Système solaire, scénario bien connu des astronomes.

Mais, contrairement à ce qu'affirme son titre, le dossier nous dit que l'existence de cette planète n'est pas encore acquise et il faudra probablement patienter quelques années avant de tirer cette affaire au clair.

Notons qu'outre cette éventuelle planète, certains astronomes pensent qu'il pourrait exister par delà Neptune des centaines de corps plutoniens de la taille de Mars, voire de la Terre !

Les confins du Système solaire sont encore bien mal connus et, si le sujet vous intéresse, faites une petite recherche sur la Toile avec pour mots clés Ceinture de Kuiper et Nuage d'Oort.

Notes

  1. Une "petite planète géante" par rapport à Jupiter et Saturne et constituée d'un noyau de roche et de glace et d'une large atmosphère d'hydrogène et d'hélium.
  2. Une unité astronomique (UA) = distance Terre-Soleil = 150 millions de kilomètres.

Source

9e planète. Elle existe. Reste à la trouver, Ciel & Espace n°557 (2018)